Pour plus de précisions, et un devis personnalisé, contactez moi

06 52 67 89 36
 
06 52 67 89 36

Pour plus de précisions, et un devis personnalisé, contactez moi

Devenir thérapeute et reconversion professionnelle


Comment devenir thérapeute ?

La reconversion professionnelle est une option intéressante pour celles et ceux qui sont confrontés à une erreur de parcours et qui, insatisfaits de leur vie professionnelle, éprouvent un faible sentiment d'accomplissement personnel et professionnel, en dissonance avec leurs besoins intrinsèques. 

C'est peut-être votre cas, et cela fait désormais quelques mois voire quelques années que vous pensez à changer de voie...

Devenir thérapeute ou psychopraticien, psychothérapeute et obtenir le titre de psychothérapeute, hypnothérapeute ou sophrologue... Serait-ce envisageable ? 

La reconversion professionnelle en tant que thérapeute : Est-ce fait pour moi ?

Oui mais, comment devenir psychothérapeute ? Psychopraticien ? Quelles sont les différences ? Quelles sont les formations existantes ? Et surtout... comment faire le bon choix ? La reconversion professionnelle consiste à changer de métier, changer de vie, et ne doit pas être prise à la légère.

Vous êtes médecin, psychiatre, psychologue ou psychanalyste

Lorsque vous êtes titulaire d'un diplôme d'Etat en médecine (psychiatre) ou en psychologie/psychanalyse, sachez que vous devez suivre (sauf dispenses éventuelles) une formation afin de devenir "psychothérapeute". 

Vous n'êtes titulaire d'aucun diplôme en psychologie ou en médecine

Dès lors que vous vous intéressez à la psychologie en particulier et au bien-être en général depuis longtemps mais n'êtes titulaire d'aucun diplôme d'Etat de psychologue voire de médecin (psychiatre), vous pouvez bénéficier d'une formation pour devenir psychopraticien, et serez nécessairement spécialisé. 

En outre, les psychothérapeutes sont avant tout des médecins, des psychanalystes et des psychologues tandis que les psychopraticiens sont des spécialistes des médecines alternatives qui ont reçu une formation professionnalisante.

Le métier de thérapeute en tant que reconversion professionnelle

Dans tous les cas, il doit s'agir d'un parcours professionnel et personnel mûrement réfléchi ; le métier de psychothérapeute ou de psychopraticien est loin d'être sans embûches et les débuts sont difficiles.

Ce sont des professions qui doivent être exercées par l'intermédiaire d'un cabinet et en relation constante avec une patientèle en souffrance que vous avez la volonté d'aider.

Le rôle du psychopraticien et du psychothérapeute est de déterminer les troubles de leurs patients et d'accompagner leur rétablissement. Ils proposent différentes solutions en cours de thérapie et ce, dans le cadre de l'exercice d'une activité professionnelle soit réglementée (psychothérapeute), soit libre (thérapeute, psychopraticien).

Devenir "psychothérapeute" : ce que dit la loi française

En tant que futur thérapeute et dans le cadre de sa reconversion professionnelle, le professionnel est tenu de respecter certaines obligations légales. 

L'inscription au registre national des psychothérapeutes

En France, la profession de "psychothérapeute" est réglementée ; il s'agit d'un titre dont l'usage est subordonné à l'obligation d'inscription des professionnels concernés au registre national des psychothérapeutes (décret n° 2010-534 du 20 mai 2010 relatif à l'usage du titre de psychothérapeute).

Les formations pour devenir psychothérapeute

La formation en psychopathologie clinique est de 400 heures minimum. Le stage pratique est quant à lui d'une durée minimale de cinq mois. 

Une telle formation permet aux professionnels qui souhaitent obtenir le titre de "psychothérapeute" d'acquérir des connaissances relatives "aux développement, fonctionnement et processus psychiques" ; "critères de discernement des grandes pathologies psychiatriques" ; "différentes théories se rapportant à la psychopathologie" et "principales approches utilisées en psychothérapie".

Les dispenses de formations et de stages en psychopathologie clinique

Les psychiatres disposent de dispenses totales. 

Il en va de même pour les psychologues, à condition qu'ils aient suivi un stage professionnel lors de leur formation. Dans le cas contraire, un stage de 2 mois au minimum est obligatoire et ce, au sein d'un service agréé. 

Le psychanalyste doit quant à lui "suivre 300 heures de formation théorique en psychopathologie clinique et faire un stage de 2 mois minimum."

Les centres de formation agréés (au 26 juin 2021)

Seuls les établissements agréés peuvent proposer une formation en psychopathologie clinique.

A Paris, il s'agit de l'AFTCC (Association française de thérapie comportementale et cognitive, de l'EPHEP (Ecole pratique des hautes études en psychopathologies) et de l'école des psychologues praticiens.

L'UFR sciences humaines et sociales de Metz ainsi que l'Université Paul Valéry de Montpelier sont également agréés. 

Devenir thérapeute et psychopraticien : Comment s'y prendre ?

Que ce soit en présentiel ou à distance (e-learning), il existe de nombreuses écoles privées et agréées qui peuvent vous permettre de suivre une formation sans nécessairement être psychanalyste, psychologue ou psychiatre. 

Devenir thérapeute grâce à un organisme de formation agréé

Certaines écoles permettent de délivrer un certificat national ou européen de psychothérapie. Bien que les intitulés des certifications prêtent parfois à confusion, elles ne délivrent pas le diplôme de psychothérapeute mais de psychopraticien.

Pour ce faire, il convient de faire confiance à un « organisme de formation agréé » c'est-à-dire comprenant un numéro d’enregistrement qui est délivré par le ministère du Travail

Cela permet en outre à l’établissement de réaliser des partenariats avec des entreprises et aux apprenants de bénéficier d'une formation professionnalisante.

La mention « organisme de formation agréé » permet de garantir la conformité sur le plan financiernon la qualité des contenus de la formation.

Le psychopraticien labélisé : Qu'est-ce-que c'est ?

Les patients recherchent le plus souvent des psychopraticiens dont les formations sont spécifiques à la psychopratique ainsi qu'aux spécialités choisies. Pour ce faire, il existe des labels de psychopraticiens, ainsi que des formations labélisées de psychopraticien. 

Quels sont les labels de psychopraticien ?

Parmi les parties prenantes qui délivrent les labels aux organismes, on retrouve :

  • le GLPR - Groupe de liaison de la psychothérapie relationnelle 
  • le Psy’G - Groupement Syndical Praticiens Psychologie Psychothérapie Psychanalyse
  • le SNPPsy - Syndicat national des praticiens en psychothérapie relationnelle et psychanalyse
  • la FF2P - Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse
  • l’Affop - Association Fédérative Francophone des Organismes de Psychothérapie relationnelle et de Psychanalyse
  • l'EAP - European Association for Psychotherapy 

Les formations labélisées de psychopraticien

L'obtention de labels suppose le suivi d'une psychothérapie personnelle de la part du psychopraticien ainsi qu'une formation en psychopathologie clinique.

Toutefois, il convient de noter que de tels labels sont nécessairement orientés donc subjectifs puisqu'il s'agit d'organismes privés par ailleurs non reconnus par l'Etat sur le plan académique. 

 

Le respect de la charte de déontologie pour devenir thérapeute

Il convient de s'engager à respecter la charte de déontologie de la profession. 

Le Syndicat national des praticiens en psychothérapie relationnelle et psychanalyse (SNPPsy) ou l’European Association for Psychotherapy (EAP) ont par exemple élaboré un code de déontologie.

Psychothérapeute et psychopraticien : Quelles similitudes et différences ?

Psychothérapeutes et psychopraticiens sont des professionnels du bien-être ; l'objectif de ces fonctions est identique : améliorer la santé mentale des patients. 

La protection réglementaire des terminologies en France

Le psychothérapeute est un titre dont l'usage est soumis à une réglementation spécifique ; seuls les médecins, psychologues et psychanalystes titulaires d'un diplôme d'Etat peuvent exercer cette fonction à la suite d’une formation éventuelle obligatoire. 

Le psychopraticien est un terme "libre d'emploi" qui comprend les métiers de la médecine alternative et permet de "traiter une situation de mal-être, une difficulté relationnelle, ou un trouble psychologique, cognitif ou comportemental conduisant le patient à consulter

Notons que les psychopraticiens titulaires de formations spécifiques peuvent exercer en tant que "psychothérapeutes" en dehors de l'hexagone et dans certains pays européens qui reconnaissent officiellement les certifications obtenues. Par exemple, les titulaires d'un diplôme de psychopraticien de la SFU - Sigmund Freud University de Paris, sont reconnus comme "psychothérapeutes" en Autriche.

Devenir thérapeute : Quels sont les métiers possibles d'un psychopraticien ?

Vous pouvez exercer l'activité de psychopraticien et vous former pour cela ; analyse transactionnelle, PNL, hypnose éricksonienne, EMDR, approches psychocorporelles, art thérapie, gestalt-thérapie... Lors de votre reconversion professionnelle en tant que thérapeute, il convient de se renseigner sur ce qui vous passionne afin de vous spécialiser et d'exercer librement sur le territoire français.

L'hypnothérapie et autres états de conscience modifiée

Certaines écoles proposent des formations en hypnose eriksonienne, enseignent la méditation de pleine conscience, le rêve éveillé, la respiration consciente, l'EMDR ou encore l'EFT. En tant que thérapeute en devenir, sachez qu'il s'agit de spécialités très recherchées chez les patients en souffrance. 

Parmi les formations accréditées CPF que je propose, vous retrouverez celle destinée à vous enseigner le métier d’hypnothérapeute et notamment l’hypnose non manipulatoire, pour laquelle je mets un point d’honneur à transmettre un savoir combiné à une éthique, qui doit être inhérente à notre métier de thérapeute. 

L'appréhension des difficultés relationnelles

L'apprentissage des thérapies de groupe - en couple et/ou en famille, ainsi que des thérapies de communication comme la PNL (programmation neurolinguistique), l'analyse transactionnelle ou encore la CNV (communication non violente) sont proposées par des organismes proposant de devenir un psychopraticien spécialisé.

Devenir coach en développement personnel ou coach de vie

La psychologie positive, la projection, la psychosynthèse, l'ennéagramme ou le MBTI (tests de personnalités), la thérapie d'acceptation et d'engagement... autant de spécialisations qui peuvent s'avérer bénéfique afin d'accompagner vos futurs patients en tant que thérapeute.

Favoriser le bien-être et la détente

En fonction des personnes en recherche d'un "mieux-être" le psychopraticien peut adapter le suivi, nécessairement singulier : sophrologie, yoga, magnétisme, naturopathie, phytothérapie, musicothérapie, réflexologie, art-thérapie, aromathérapie, kinésiologie... Il existe de nombreuses techniques qui conduisent les patients à (re)trouver le bien-être et vous permettent de faire une reconversion professionnelle réussie.

 

Dès lors que vous souhaitez exercez en tant que thérapeute et magnétiseur, vous pouvez suivre une formation et ce, en fonction de votre magnétisme et de vos capacités innées de magnétiseur. Ainsi, le niveau 1 est destiné aux débutants et aux curieux. Le niveau 2 est idéal pour ceux qui souhaitent aller plus loin dans leur connaissance de soi et du magnétisme. Le niveau 3 est quant à lui destiné à ceux qui souhaitent exercer en tant que thérapeute et magnétiseur professionnel.

Par où commencer ?

Pour vous accompagner dans cette reconversion professionnelle, je propose également des formations en création d’entreprise adaptées et accréditées CPF (Compte Personnel de Formation) afin de vous accompagner dans votre nouvelle profession de thérapeute et développer votre clientèle rapidement. Je vous propose de prendre un RDV sans engagement préalable et ce, afin de savoir si vous êtes éligible à une telle formation, qui présente de nombreux avantages, et notamment sur le plan financier.  

Qu’il s’agisse de devenir autonome en tant qu’hypnothérapeute et apprenti de l’hypnose non manipulatoire ou d’accompagner le bien-être comme magnétiseur, mes formations enseignent des savoirs essentiels à des futurs professionnels passionnés et déterminés. Elles permettent de démarrer une activité de thérapeute sereinement et de susciter la confiance auprès du plus grand nombre. 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion